Sculptures Résine

Résine

La technique a évolué, la pierre laisse parfois place à la résine colorée, l’œuvre est pensée pour permettre des lignes élancées et sa démarche très contemporaine se permet des clins d’œil aux immenses artistes du 20ème siècle. Il pousse le modelé pour manipuler les formes, fait abstraction des détails inutiles et se concentre sur l’émotion.
Pat Méo explore les innombrables possibilités du mat et du brillant, du lisse et du rugueux, de la transparence et de l’opacité.

Ses sculptures en résine et pigments sont chargées de matière et d’émotions.
Leurs formes évoquent la géométrie pure (angles, courbes…) et transcrivent des émotions d’une grande sincérité. L’artiste cherche ainsi à élaborer une œuvre plus construite et utilise la résine pour assurer sa durabilité.
Avec certaines de ses œuvres, l’artiste tire une certaine influence de grands noms tels que Brancusi ++….
Grâce aux subtils mélanges de résine, de pigments et de poudres qu’il compose en secret, il crée l’illusion de la pierre ou du métal.

Le noir est sa couleur de prédilection car elle lui sert de support à la lumière, elle capte les modulations et les intensités fluctuantes pour créer une multitude d’ombres, les formes s’animent…

Chaque œuvre possède plusieurs points d’appuis, elles se manipulent à l’infini.
C’est aussi une recherche autour de l’équilibre ou « des équilibres” d’une même forme dans l’espace car rien ne le sépare de l’espace et c’est à travers ses sculptures en résine, que Pat Méo exprime à tous que nous faisons partie du même cosmos.  Si nous levons les yeux vers un ciel étoilé, ses créations apparaîssent alors comme un morceau du big-bang, mélange de particules minérales comparable au monolithe de l’Odyssée de l’Espace. Pat Méo rassemble de la poussière divine, la cristallise en matière et nous emmène dans un voyage de plusieurs centaines de millions d’années, bien plus loin que l’âge de la terre, bien avant notre ère… On peut voir les traces de notre temps accumulées dans la genèse de ses créations.

Comment approcher et peut-être transmettre quelque chose de cette part de mystère qui subsiste ? Chercher l’introuvable, toucher et être touché au-delà de ce qui peut se dire, au-delà de ce qui se donne à voir ou à entendre, exprimer sa grande sensibilité pour créer une étincelle de partage…ne serait-ce qu’un bref instant…

Que ce soit à travers le marbre, le bois de chêne ou la résine, Pat Méo oriente sa recherche artistique autour du rapport de force et tente d’obtenir un parfait équilibre, dynamique et harmonieux.
Son rêve va plus loin que les légendes, c’est pour cela que Pat Méo crée… Pour que ses œuvres soient le support sur lequel les hommes laissent leurs mémoires et leurs empreintes.